CONSEILS AUX PARTICULIERS

 

 

Du particulier auquel il incombe de déneiger son trottoir jusqu'à la société d'autoroute qui doit maintenir un niveau de service 24h/24h, les cas de figure sont assez différents ! S'il existe aujourd'hui des solutions techniques adaptées à toutes les situations, les règles de base sont par contre les mêmes pour tous : en situation de risque de givre ou de verglas, le salage préventif empêchera leur apparition, en situation de neige, on raclera celle-ci avant de procéder à un salage curatif.

Le particulier se contentera d'une pelle à neige et d'un sac de sel. En région où le verglas et la neige sont courants, penser à s'équiper en début d'hiver : cela évitera comme la cigale de se retrouver fort dépourvu une fois la bise venue ! En situation de neige, la demande est telle qu'il n'est en effet pas rare de voir les distributeurs très rapidement en rupture. De plus, le sac de sel stocké au garage se gardera sans problème d'un hiver sur l'autre même entamé (bien le fermer si le lieu de stockage est humide car le sel est un produit hygroscopique !).

Concernant les quantités à épandre, un kilo de sel permet de traiter 30 à 40 m2. Le surdosage est rarement justifié si l'on se rappelle que le but n'est pas de faire fondre une grosse quantité de neige.

Précédent

Ville sous la neige

 

 

 

Asselvia - 31 rue du Rocher - 75008 Paris - mail: contact@asselvia.fr - ©Copyright 2009-2017 Tous droits réservés